Studios ouverts

A l’issue de leur résidence à l’Agora, les artistes qui travaillent dans les studios ouvrent leurs répétitions pour un temps d’échange avec le public.

Qu’ils soient au démarrage de leur création ou à quelques jours de la première représentation, ces moments leur permettent de prendre du recul et sont souvent indispensables pour les artistes. Ces studios ouverts sont une occasion rare de pouvoir approcher le processus de création des œuvres.

Les résidences à l’Agora, cité internationale de la danse sont soutenues par la Fondation BNP Paribas.

Prochains studios ouverts

  • Bouziane Bouteldja

    Bouziane Bouteldja pratique une « danse citoyenne ». Danseur, chorégraphe, il dirige la Compagnie DANS6T depuis 2007 basée à Tarbes. La compagnie se consacre à la transmission et à la présence de la danse dans la cité en mettant en place de nombreux cours de danse, des projets militants dans les quartiers, de la formation en milieu scolaire, et en utilisant la danse comme outil auprès de publics en difficultés.

    Lors de sa résidence à l’Agora, il travaillera sur sa prochaine création, une pièce chorégraphique dédiée à la jeunesse, comme un espace d’expression ouvert pour le corps et la voix. Il s’inspire des références culturelles et sociétales des jeunes, comme la drill, la Kpop et le Voguing et des émotions que traversent les jeunes adolescents au collège et au lycée.

    En complément d’un travail de résidence en établissements scolaires, le projet sera accueilli en studio à l’Agora pour travailler les matières collectées auprès des jeunes, et développer des temps de recherches et de répétitions

    Jeudi 14 septembre 2023 à 18h — Studio Cunningham / Agora
    S’inscrire

  • Abdel Mounim Elallami

    Abdel Mounim Elallami est un artiste chorégraphe, vidéaste et photographe. Sa première approche de la danse s’est faite avec le hip hop dans les rues. En 2015, il commence une formation en danse contemporaine au sein de la Compagnie Anania de Taoufiq Izeddiou à Marrakech. À travers son amour de la danse, il crée des projets photographiques et des films autour de cette pratique.

    Pour cette résidence à l’Agora, il travaillera à la création de sa première pièce chorégraphique, un solo intitulé idée. À travers ce projet, il souhaite aborder la dualité entre féminité et masculinité présente en chacun de nous. Il s’inspire de sa mère, de sa gestuelle et de sa parole, mais aussi des injonctions de genre qui l’ont marqué lors de la construction de son identité étant plus jeune.

    Jeudi 21 septembre à 18h — Studio Cunningham / Agora
    S’inscrire

  • Tanin Torabi

    Tanin Torabi est une artiste interprète iranienne, son travail gravite autour de la performance, du cinéma et de l’écriture. Ses projets explorent le sens du mouvement dans la société iranienne en constante évolution, avec toutes ses complexités et subtilités.

    Lors de cette résidence à l’Agora, elle travaillera sur sa dernière performance Sheno, en collaboration avec le musicien et compositeur Setareh Rahnama. Ce projet explore le concept de Zoorkhaneh, un sport traditionnel et communautaire en Iran. Dans sa conception originelle, le but de cet art martial était de combattre les ténèbres par la force, dans un lieu considéré comme sacré. C’est une pratique uniquement réservée aux hommes et dont les femmes ont toujours été écartées. Ce lieu d’interdit et de tabou pour les femmes iraniennes a été le point de départ de Tanin Torabi lors du développement de ce projet.

    En septembre 2022, elle a présenté une première version de sa performance dans un lieu emblématique de cette pratique, un cercle de Zoorkhane, permettant pour la première fois aux femmes d’y rentrer afin de combattre l’obscurité de leur condition féminine, les injustices, le patriarcat, la discrimination et la désunion.

    Jeudi 27 septembre 2023 à 18h lors de la FiestAgora #7 — Studio Cunningham / Agora
    S’inscrire

  • Omar Rajeh

    Omar Rajeh est une figure de proue de la scène de la danse contemporaine au Liban et dans le monde arabe. Omar Rajeh propose une danse à la présence physique forte et vigoureuse, inspirée des préoccupations socio-politiques qui l’entoure, et qui laisse indéniablement une empreinte sur le public.

    Lors de ce studio ouvert à l’Agora, Omar Rajeh nous parlera de son projet DANCE PEOPLE, un voyage qui permet aux artistes et au public de remettre en question les structures et les dynamiques culturelles actuelles. Cette forme de performance unique ouvre la discussion sur la signification de la création et sa relation avec la vie quotidienne.

    Il définit la culture comme une « pratique quotidienne de l’espoir ». Se réunir autour de cette vision reflète le courage du « faire ensemble », de dé-compartimenter la culture et les communautés, mais surtout d’ouvrir les portes de la magie artistique au plus grand nombre.

    Jeudi 12 octobre 2023 — Studio Cunningham / Agora
    S’incrire

  • Joanne Leighton

    Joanne Leighton est une chorégraphe et pédagogue belge, d’origine australienne, installée en Île-de-France, dont le parcours est étroitement lié à une vision de la danse originale et évolutive. Sa démarche explore la notion d’espace comme un tout, un commun peuplé de territoires, d’identités, d’espaces interdépendants. Elle propose une ouverture vers un travail sur scène et hors scène, où chaque lieu et chaque corps devient le champ de l’expérimentation chorégraphique.

    Lors de sa résidence à l’Agora, elle travaillera sur sa prochaine création The Gathering, une ode à la vie sur Terre et au monde fragile dans lequel nous vivons.

    Jeudi 19 octobre 2023 — Studio Cunningham / Agora
    S’inscrire

  • Nadia Larina

    Nadia Larina, née en Russie d’une mère ukrainienne et d’un père russe, a commencé la danse à 5 ans et s’est professionnalisée à 15 ans. Son engagement pour la cause féministe et la défense des droits humains à travers une démarche associative et militante a bouleversé sa vie de danseuse. Elle arrive en France en 2008 pour étudier à Sciences Po, mais rapidement Nadia Larina revient à la danse. Chorégraphe de la compagnie FluO depuis 2017, elle a créé depuis trois spectacles.

    Lors de la résidence à l’Agora, la chorégraphe va travailler à sa prochaine création intitulée La timidité des cimes, une pièce qui s’inspire du fonctionnement symbiotique de la nature. Elle a souhaité explorer ce sujet à la découverte de ce phénomène biologique appelé la timidité des cimes, qui consiste à la cohabitation de certaines espèces d’arbres, qui maintiennent une certaine distance entre eux appelée « fente ou fissure de timidité ».

    Jeudi 26 octobre 2023 — Studio Cunningham / Agora
    S’inscrire

  • Armin Hokmi

    Installé à Berlin, Armin Hokmi est un artiste qui travaille sur la performance live entre théâtre et danse. Il a commencé son travail artistique en 2009, en tant qu’interprète dans un théâtre indépendant à Rasht en Iran. Il a ensuite continué à travailler et à étudier à l’étranger afin d’acquérir des expériences avec de multiples pratiques et expressions performatives.

    Pour son prochain projet chorégraphique, Armin Hokmi souhaite réaliser une pièce s’inspirant et prenant comme point de départ le Shiraz Arts Festival, un festival d’art vivants qui s’est tenu de 1967 à 1977 dans la ville de Shiraz au sud de l’Iran. Le festival a pris fin avec la révolution islamique de 1979, la danse devenant une forme d’art illégale en Iran.

    Armin Hokmi travaille à la réalisation d’un projet chorégraphique qui réinvente l’histoire de ce festival à travers une nouvelle temporalité et de nouveaux contextes. Son objectif est de créer des spectacles qui ne sont pas seulement attrayants d’un point de vue esthétique, mais qui remettent également en question les notions préconçues de cultures et d’identités à travers des moments de tension et de contradiction.

    Jeudi 9 novembre 2023 — Studio Cunningham / Agora
    S’inscrire

  • Yassine Alaoui Ismaili & Freiderike Frost

    Yassine Alaoui Ismaili est photographe, performeur et chorégraphe. Il axe son travail autour d’une observation intuitive de l’espace public, d’une documentation de la vie quotidienne et du changement social au Maroc. La danse urbaine et contemporaine influence son travail artistique, tant en danse qu’en photographie.

    Il a été plusieurs fois champion du Maroc de breakdance et fonde un célèbre crew hip-hop marocain avec lequel il a voyagé et joué à l’international. Son parcours est aussi marqué par la notion de transmission car il a dirigé pendant plusieurs années un programme de formation hip-hop à Casablanca.

    En 2022, il fonde la compagnie Chara avec Freiderike Frost, une jeune compagnie de danse et d’arts visuels entre le Maroc et l’Allemagne. Il travaille depuis un an à la création de sa première pièce chorégraphique, HIT 7AYT (À cause du mur) qui s’inspire de la ville de Casablanca et de ses habitants, des gestes et des chorégraphies de la vie quotidienne. Les expériences individuelles et l’héritage de la danse urbaine des interprètes et des chorégraphes créent et transforment les mouvements en détails, avec intention et urgence.

    Jeudi 23 novembre 2023 — Studio Cunningham / Agora
    S’inscrire

  • Fabrice Ramalingom

    Fabrice Ramalingom débute sa formation en 1986 au Centre national de danse contemporaine à Angers, puis se lance dans une carrière d’interprète au Centre chorégraphique national de Montpellier, où il rencontre le chorégraphe Dominique Bagouet.

    En 2006, il fonde la compagnie R.A.M.a qui déploie des projets autour des questions liées aux rapports de l’individu au groupe, au vivre ensemble et aux principes de transformations et d’émancipations. Il est également engagé dans la transmission et la pédagogie sous toutes ses formes, et occupe un poste de conseiller artistique pour la formation exerce du Centre chorégraphique national de Montpellier en 2005.

    Lors de sa résidence à l’Agora, Fabrice Ramalingom travaillera à sa prochaine création, intitulée Sable, une pièce jeune public avec comme point de départ une réflexion sur l’éco-responsabilité des pratiques d’artistes chorégraphiques souvent liée au système de production. À travers ce projet, il souhaite intéresser et sensibiliser les plus jeunes à l’écologie par le biais d’un dispositif scénographique constitué d’un assemblage de costumes recyclés qui convoqueraient le pouvoir de leurs imaginaires.

    Jeudi 7 décembre 2023 — Studio Cunningham / Agora
    S’inscrire

  • Michèle Murray

    De nationalité franco-américaine, Michèle Murray est chorégraphe et directrice artistique de la structure PLAY / Michèle Murray. En parallèle de ses études de lettres, elle se forme à Düsseldorf en danse classique, puis à New York auprès de Merce Cunningham, ensuite en autodidacte auprès de nombreux chorégraphes à Paris.

    Lors de sa résidence à l’Agora, Michèle Murray va travailler à sa prochaine création, UNTITLED. Elle prend inspiration dans deux de ses projets chorégraphiques récents, d’un côté la pièce DANCEFLOOR, pour les 25 danseur.se.s du Ballet de Lorraine (commande du CCN Nancy 2023), et de l’autre un projet pour l’espace muséal DUOS / COLLISIONS ET COMBUSTIONS – UNE COLLECTION CHORÉGRAPHIQUE POUR LE MUSÉE.

    Jeudi 14 décembre 2023 — Studio Cunningham / Agora
    S’inscrire

  • Sylvain Huc

    Après une formation universitaire en histoire et histoire de l’art, c’est de manière abrupte et inattendue que Sylvain Huc découvre la danse contemporaine. Il intègre alors la formation du CDC de Toulouse en 2003. Après un parcours d’interprète, il prend la direction de la compagnie Divergences en 2014. Sa première création, Le Petit Chaperon Rouge, pièce jeune public, jouée 250 fois en France et en Europe pose les bases d’un travail chorégraphique singulier qui privilégie le corps, ses états, sa consistance en interaction très forte avec le son et la lumière.

    Lors de cette résidence à l’Agora, la compagnie de Sylvain Huc va travailler à la reprise de cette pièce créé en 2011, Sylvain Huc souhaite (re)découvrir les vertiges de ce conte ancestral. Le chorégraphe en « trifouille » les entrailles pour en danser une version trouble, charnelle et agitée, loin de la narration.

    Jeudi 1er février 2024 — Studio Cunningham / Agora
    S’inscrire

  • Salia Sanou

    Né en 1969 à Léguéma au Burkina Faso, Salia Sanou suit des cours de théâtre à Ouagadougou et se forme à la danse africaine. En 1993, il intègre la compagnie Mathilde Monnier au CCN de Montpellier. Il crée plus tard à Montpellier sa propre compagnie Mouvements Perpétuels. À Ouagadougou, il dirige avec Seydou Boro, la biennale Dialogues de Corps et le Centre de Développement Chorégraphique, La Termitière, inauguré en décembre 2006.

    Lors de sa résidence à l’Agora, il travaillera à sa prochaine création intitulée De fugues… En Suites… Pour cette pièce, le chorégraphe souhaite mettre à l’honneur l’essence d’une danse personnelle, propre à chacune de ses interprètes. Avec l’envie forte de réarmer le désir, de développer une dimension d’évasion et de liberté.

    Jeudi 15 février 2024 — Studio Cunningham / Agora
    S’inscrire

  • Daniel Léveillé

    Chorégraphe et pédagogue canadien reconnu, Daniel Léveillé occupe une place enviable sur les scènes nationales et internationales de la danse contemporaine. En 1988, il intègre le département de danse de l’Université du Québec à Montréal et y occupe un poste de professeur durant 24 ans. Il fonde sa compagnie, Daniel Léveillé Danse, en 1991. En 2018, Daniel Léveillé quitte ses fonctions de direction artistique de la compagnie et cède sa place à Frédérick Gravel. Il demeure actif au sein de la compagnie à titre de chorégraphe.

    Lors de cette résidence à l’Agora, la compagnie DLD va travailler à la reprise d’Amour, Acide et noix, une pièce emblématique du chorégraphe créée en 2001 à l’Agora de la danse de Montréal. Une œuvre marquante du nouveau millénaire, où le chorégraphe a souhaité retirer tout ce qui pouvait faire écran à sa recherche chorégraphique. Ainsi, à l’image de la scène dépouillée, les danseurs sont nus.

    Durant ce travail de reprise, Daniel Léveillé ne souhaite y apporter aucun changement, sauf la distribution. La partition chorégraphique et la conception lumière seront reprises intégralement. La résidence va permettre un travail de passation pour la reconstitution de ce spectacle avec des danseurs d’une jeune génération.

    Jeudi 22 février 2024 — Studio Cunningham / Agora
    S’inscrire

  • Emmanuelle Huynh

    Emmanuelle Huynh est danseuse, chorégraphe et enseignante. Son travail explore la relation avec la littérature, la musique, la lumière, l’ikebana (art floral japonais) et l’architecture. Elle porte son travail au sein de la compagnie Plateforme Múa. De 2004 à 2012, elle dirige le Centre national de danse contemporaine à Angers et crée notamment la formation « Essais » qui dispense alors un master danse, création, performance.

    Lors de sa résidence à l’Agora, Emmanuelle Huynh travaillera sur sa nouvelle création intitulée Kraanerg. Pour cette prochaine pièce, elle s’inspirera de la partition Kraanerg du compositeur grec Iannis Xenakis en considérant la partition comme un véritable texte théâtral, où chaque danseur va endosser le rôle d’un instrument précis ou une partie constituante de l’œuvre musicale. Pour saisir les mécanismes de composition de Xenakis, Emmanuelle Huynh sera en contact avec le musicologue Benoît Gibson.

    Jeudi 29 février 2024 — Studio Cunningham / Agora
    S’inscrire

  • Catarina Miranda

    Catarina Miranda est une artiste chorégraphique qui travaille aussi bien l’image, le mouvement, la voix, la scénographie et la lumière, abordant le corps comme un vaisseau pour la transformation et la médiation des états psychiques.

    Au cours de sa résidence à l’Agora, elle travaillera sur son prochain projet intitulé Atsumori. Atsumori, qui est le nom d’une pièce japonaise du théâtre nô de Zeami Motokiyo au XVe siècle, consacrée à Taira no Atsumori, jeune samouraï tué au cours de la guerre de Genpei.

    Sur le plan chorégraphique, sa proposition cherche à établir des relations symbiotiques et contrastées entre les individus, l’énergie qu’ils déclenchent ensemble et le territoire fictionnel qu’ils occupent.

    Jeudi 7 mars 2024 — Studio Cunningham / Agora
    S’inscrire

  • Ruth Childs

    Ruth Childs est une danseuse et chorégraphe anglo-américaine. Elle grandit aux États-Unis où elle étudie la danse et la musique. Elle se forme en 2003 au Ballet Junior de Genève et travaille avec plusieurs chorégraphes et metteurs en scène dont Foofwa d’Imobilité, La Ribot, Gilles Jobin, Massimo Furlan, Marco Berrettini et Yasmine Hugonnet. Depuis 2015, elle réalise également un projet de re-création des premières pièces de sa tante, la chorégraphe américaine Lucinda Childs.

    Lors de sa résidence à l’Agora, Ruth Childs travaillera à sa prochaine création intitulée Funny notes. Pour cette pièce à la danse tragi-comique, elle s’inspire de l’acte assez primitif et même naïf de s’amuser ensemble, d’être amusant ensemble ou même de se moquer ensemble. Dans la continuité de ses précédentes recherches, la chorégraphe souhaite expérimenter la voix, la musicalité du rire et des pleurs, dans un rapport ludique à l’espace performatif.

    Jeudi 21 mars 2024 — Studio Cunningham / Agora
    S’inscrire

  • Dovydas Strimaitis

    Dovydas Strimaitis est un danseur/chorégraphe lituanien vivant et travaillant en France et en Belgique. Dès l’âge de 12 ans, il se forme à divers styles de danse. Ayant obtenu son diplôme de danse à Codarts (NL), Dovydas intègre le Ballet National de Marseille en 2019. Au cours de ses études et ce depuis 2018, il développe des projets en tant que chorégraphe. Sa pièce de fin d’études Still Waiting (2018) a été présentée au Theater Rotterdam.

    Durant sa résidence à l’Agora, Dovydas Strimaitis travaillera à sa dernière création intitulée Hairy. Se basant sur un symbolisme du mouvement, le point de départ de son projet à été de penser une chorégraphie pour les cheveux, une manière de contrôler la nature incontrôlable du mouvement des cheveux. Il constate que les connotations sociales des cheveux longs lâchés, enrichissent et complexifient leurs mouvements, leur donnant une profondeur sociale et politique.

    Jeudi 28 mars 2024 — Studio Cunningham / Agora
    S’inscrire